La Magie du rangement de Marie Kondo

 

 

Vous trouverez dans ce blog des résumés ou des chroniques de livres qui me guident au quotidien dans ma pratique personnelle ou professionnelle. Pour cette première présentation j’ai choisi un livre que j’apprécie particulièrement et que chacun d’entre nous devrait posséder pour s’y référer. On dit souvent que ranger sa maison c’est aussi ranger sa tête. Dans une discipline où l’effet rebond  pourrait paraître inévitable, au fil de notre vie trépidante, Marie Kondo présente une méthode “La Magie du rangement”  très pragmatique avec des conseils à mettre en œuvre immédiatement pour des effets incroyables  tant sur le plan de votre organisation matérielle que sur votre état d’esprit.

magie_du_rangement

Qu’allez-vous trouver dans ce livre? La méthode mise en œuvre par Marie Kondo, consultante  en rangement passionnée depuis son plus jeune âge par cette discipline. Pourquoi ce livre? Pour partager des recettes concrètes pour ranger votre intérieur, des résultats surprenants par rapport à la quantité jetée  mais aussi par rapport à l’évolution physique et psychologique des client.e.s candidat.e.s au rangement. Tout le monde peut admettre s’être senti mieux après un rangement dans sa maison mais chaque rangement est dépendant des valeurs personnelles liées au mode de vie  souhaité.

 

Chapitre 1: Pourquoi ma maison ne reste-t-elle pas rangée?

Une étude sur le sujet a révélé que 0,5% des parents apprendraient à leurs enfants à ranger. Tout le monde est finalement autodidacte dans ce domaine.  Très souvent nous pensons que nous allons apprendre à ranger avec le temps et l’expérience.  La liste d’attente de Marie Kondo, de plus de trois mois prouve le contraire.  Beaucoup de personnes pensent que ranger une bonne fois pour toutes est la meilleure solution, avec le risque d’un effet rebond, bien entretenu par les publications des magazines sur le sujet. Ce rangement une fois pour toutes est préconisé dans la méthode Kon Mari avec la garantie qu’il n’y aura pas d’effet rebond pour deux raisons:

  • Ranger un peu chaque jour et vous n’en finirez jamais de ranger.
  • Ranger c’est changer de mode de pensée. Un peu chaque jour et vous n’en finirez jamais de changer.

Il faut donc tout ranger en une seule fois et non petit à petit, aller jusqu’à se faire le serment de ne plus se laisser envahir par le désordre de la maison. La conviction et le désir de perfection ont leur importance. Pour chaque objet, vous devez décidez soit de le jeter soit de le placer à un endroit bien précis qui prend sens pour vous.

 Évitez de penser à stocker car apprendre à stocker ne résoudra pas le problème. De même, se doter de multiples tiroirs, séparateurs, étagères, boîtes diverses ne fera que cacher le désordre.

Triez par catégories d’objets et non par pièces de maison. Cela permettra de prendre conscience de la quantité d’objets .

Évitez de choisir une méthode en fonction de votre caractère: il n’y a pas de méthode pour les gens occupés, les procrastinateurs, les gens pressés, organisés etc.

Ce qui nous fait retarder est en fait une certaine paresse et surtout le fait que nous sommes incapables de jeter.

Faite de votre séance un évènement spécial à ne pas banaliser. Différenciez le rangement quotidien qui est en fait une remise en place des objets utilisés et la grosse séance de rangement.

Prenez un temps pour vous poser et prendre chacun de vos biens  en mains et vous interroger: quel effet me fait cet objet? Dois-je le jeter ou le garder? Si je le garde quel est l’endroit où je dois l’entreposer?

OUBLIEZ les expressions “Je suis désordonné.e. “ Je ne sais pas ranger….qui vous ont donné une image négative de vous pendant des années.

Rangez opèrera un profond impact en vous au point que vous n’aurez plus envie de vous confronter au désordre.

poubelle

Chapitre 2: Commencez par jeter.

 

Jetez en une seule fois. Plus l’opération prendra du temps , plus vous risquez de vous lasser, fatiguer, décourager. Ne menez pas de front les deux étapes: jeter et ranger.sous peine qu’elles s’annulent.

Commencez par visualiser votre objectif. Pourquoi voulez-vous ranger? Quels seront les bénéfices du rangement? Quel style de vie voulez-vous? Pour chaque réponse effectuez une description précise du but à atteindre.

Choisissez les objets que vous voulez garder. Marie Kondo se souvient de l’ouvrage L’art de jeter de Nagisa Tatsumi qu’elle a découvert quand elle avait 15 ans et auquel elle s’est longtemps référée. En se basant uniquement sur ce livre elle s’est rendu compte que jeter diminuait son stress jusqu’au moment où elle se rendit compte qu’elle n’avait plus rien à jeter et que le stress était toujours là. Elle a donc changé son point de vue en s’intéressant aux objets qu’elle voulait garder en se posant la question: “Est-ce que cet objet me met en joie?”

Pour tout objet il est important de le toucher, y compris pour les vêtements et les objets rangés qu’il faut sortir préalablement.

Pour les débutant.e.s, évitez de commencer par des objets chargés d’affect comme les photos ( support d’émotions et rare car chaque photo est unique.) Commencez plutôt par des photos , moins rares et facilement remplaçables.

Voici la séquence donnée par Marie Kondo à la page 63: vêtements, livres, papiers, objets divers, objets à haute valeur sentimentale.

Rangez sans avoir le reste de la famille à vos côtés. Ne laissez pas un membre décider à votre place de ce que vous ressentez pour un objet et surtout vous convaincre de garder un objet dont vous aviez prévu de vous séparer. Dans la mesure du possible, ne montrez pas ce que vous jetez (dans la mesure du possible) car cela est plus anxiogène  qu’autre chose pour les personnes non impliquées dans le processus. Attachez-vous à votre propre rangement  sera beaucoup plus productif et susceptible de devenir contagieux.

Marie Kondo raconte qu’elle avait pour habitude d’offrir  à sa sœur cadette des vêtements qui ne lui allaient plus car elle n’arrivait pas elle-même à s’en débarrasser. Elle se rendit vite compte que sa sœur ne les avait mis qu’une seule fois. Offrir à quelqu’un d’autre un vêtement est certes animé d’un très bon sentiment, mais dans l’exemple ci-dessus, cela n’aura servi qu’à déplacer le problème.

Ranger doit être un dialogue intérieur facilité en s’isolant de toute perturbation (musique, télévision, sollicitation extérieure). Le meilleur moment est souvent le début de la matinée. Marie Kondo commence souvent ses sessions vers 6h30 le matin.

Que faire d’un objet que l’on décide à jeter? Posez-vous ces questions. Où l’a-t-on acheté? Quelle était sa fonction à l’époque?Sa fonction est-elle toujours la même? Par exemple un fonction longuement porté et que l’on ne porte plus car il n’est plus à notre taille a changé de fonction. Son rôle est désormais de nous apprendre que ce type de vêtement ne nous va plus. Il peut alors être remercié et jeté.

 

Chapitre 3: Comment ranger par catégories?

 

Suivez l’ordre indiqué par Marie Kondo au chapitre 2 et commencez par les vêtements. Le nombre moyen  de vêtements sortis du placard sera d’environ 160.

Commencez par les vêtements hors saison dont ceux qui n’ont plus de valeur pourront être jetés. Puis passez aux vêtements de la saison en cours. Le volume jeté pourra être important et inquiétant sauf si les vêtements restants sont source de joie. Attention à ne pas déclasser un vêtement d’extérieur  en le recyclant en vêtement d’intérieur qui ne fera que déplacer le rangement et retarder une décision de jeter. D’ailleurs, quel sens y aurait-il à porter à l’intérieur un vêtement  d’extérieur qui ne nous plaît plus?

 

Bien ranger ses vêtements.

En la matière Marie Kondo préconise le pliage des vêtements. Là où l’on peut suspendre 10 vêtements, on peut en loger 20 à 40 s’’ils sont pliés. En japonnais “te-ate” signifie la main qui soigne. Lorsqu’elle plie les vêtement, la main apporte une énergie supplémentaire, un soin et une attention particulière au vêtement.

Comment plier?

– visualiser l’intérieur du tiroir.

-ranger les choses debout plutôt qu’à plat.

– plier chaque vêtement afin d’obtenir un rectangle.

Vous trouverez les différentes étapes  du pliage décrites à la page 93 du livre.

Gardez néanmoins les vêtements qui semblent mieux “vivre sur cintres” , les vêtements d’une matière plus légère, d’une texture plus douceur, d’une allure plus flottante.

 

Rangez les vêtements par catégories et si, malgré cela, vous appréhendez que le déésordre ne réapparaisse, alors disposez-les de telle façon qu’ils “montent vers la droite”. Disposez à gauche les vêtements lourds et longs (robes, vestes, pantalons) et à droite les vêtements courts ( chemisiers , jupes). Ainsi, la disposition de la flêche montante vers la droite fait se sentir plus léger et donne l’impression de disposer de davantage d’énergie

 

Remarques à propos des vêtements de saison

Avec les évolutions  climatiques et avec la “complicité “ de l’isolation des maisons, porter un tee-shirt chez soi en décembre et quelquefois un pull au mois de juillet,  justifie de moins en moins le fait de ranger les affaires d’hiver au printemps et de les ressortir à l’automne. Marie Kondo préfère une classification “laine et matière similaire” et “coton et matière similaire”. Elle déconseille un plus grand nombre de catégories.

rangement livres

Les livres

 

Commencez par disposer les livres sur le sol. C’est un objet dont il est toujours difficile de se séparer. Déposer tous les livres par terre va être un premier effort pour apprécier leur valeur. Voir les livres en face permettra de mieux les juger. Les classer en 4 catégories:

  • Les généralistes.
  • Les pratiques
  • Les visuels (collection de photos par exemple)
  • Les Magazines

Touchez chaque livre pour en mesurer le ressenti en vous. Evitez de le lire pour ne pas parasiter votre jugement. Les livres non lus, que l’on lira un de ces jours, que l’on pourrait avoir envie de lire et même de relire….ne le seront jamais. Ne gardez que ceux dont la vue vous procure du bien être. ( La collection de Marie Kondo est d’environ 30 livres.).

 

Les papiers

 

L’idéal pourrait être de tout jeter mais la loi française prévoit un délai minimum de conservation des documents administratifs, de certains documents bancaires et des bulletins de salaires (www.servicepublic.fr). Nous avons tous une méthode à nous mais celle-ci  sert plus souvent à trier et garder les nombreux papiers dont nous disposons qu’à nous débarrasser du superflu.

Les papiers ne sont pas sources de plaisir à de rares exceptions près (journaux et lettres intimes). Choisissez 3 catégories:

  • en cours d’utilisation
  • à utilité limité dans le temps
  • à garder définitivement

Important: pour les trier réunissez les papiers dans un seul endroit.

Les papiers à conserver définitivement seront classés par fréquence d’utilisation: d’un côté ceux que l’on ne regarde jamais ( bail, contrat…) de l’autres les papiers utilisés  plus régulièrement qui pourront être disposés dans des chemises de classement transparentes pour y avoir accès si besoin. 

Les papiers à traiter doivent être mis dans une  troisième chemise qui doit être le plus souvent possible vide.

Découvrez dans le livre l’importance très relative des supports de cours sur lesquels vous aurez peu de chance de revenir tout comme les garanties d’appareils ménager, les cartes de voeux etc.

 

Komono: les éléments divers

On les trouve pèle-mêle dans une boîte le plus souvent: petite monnaie, piles, porte-clés, plaque de médicaments…que l’on stocke au cas où On les appelle komono en japonais (petits articles). Dans son livre, Marie Kondo donne l’ordre élementaire de tri du komono: des CD/DVD aux ustensiles de cuisine en passant par les cordons électriques, aiguilles à tricoter à découvrir… et à ranger ou jeter toujours à partir de la question: “Cet objet m’apporte-t-il de la joie?

La petite monnaie

Evitez de la stocker ailleurs que dans votre  porte-monnaie sous peine de ne jamais vous en servir.

Les objets à jeter après les avoir gardés sans raison particulière

Certains cadeaux dont vous devez distinguer l’intention de celui ou celle qui vous l’a offerte et le plaisir de le recevoir…et l’utilisation que vous en faites. Jamais la personne qui vous l’a offerte ne souhaiterait que vous l’utilisiez par obligation. Les boites de téléphone mobile, les câbles électriques non identifiés, les boutons de rechange ( à coudre directement sur la doublure du vêtement), un carton d’appareil ménager, des appareils ménagers hors d’usage doivent subir le même sort, les échantillons, les gadgets doivent être remerciés pour l’enthousiasme ou la motivation qu’ils ont créés en vous mais doivent être jetés.

Les objets ayant une valeur sentimentale

A éviter: le stockage dans la maison plus grande et peut-être plus spacieuse des parents.

Les photos sont à traiter en dernier. Elles sont d’abord à réunir en un seul lieu après avoir affiné sa perception au fil des rangements des autres catégories effectués avant. Sortez toutes les photos y compris celles des albums. Prenez-les une par une. Gardez Celles qui vous émeuvent. Quant aux autres vous pensez peut-être les regarder un jour. Cela sera très rare voire cela  ne se fera jamais.

 

Attention au stockage. Marie Kondo annonce des records observés incroyables: 60 brosses à dents, 30 rouleaux de film alimentaire, 20000cotons tiges, 100 paires de chaussures…

Suivez votre intuition. Pour les vêtements, ce que vous n’avez pas porté depuis deux ans mérite d’être jeté. La règle essentielle de toute forme de rangement doit être: “Est-ce que cet objet me fait me sentir bien?” de façon à ne garder que les objets vous faisant ressentir des émotions et aimer votre intérieur.

 

Chapitre 4: Ranger pour vivre avec passion.

 

Choisir un endroit pour chaque chose est essentiel pour chaque objet sinon l’effet rebond est garanti. Gardez toujours à l’esprit de jeter d’abord et de ne ranger que lorsque vous aurez tout plié, sous peine de devenir un expert du stockage. Optez ensuite pour une méthode de rangement simple. Choisissez des supports carrés ou rectangulaire plutôt que des ronds qui, eux , prennent beaucoup de place.

Il n’existent que deux principes de rangement:

– mettre les objets identiques au même endroit.

– ne pas éparpiller les espaces de rangement.

En famille, dans la mesure du possible, il est important d’avoir un espace de rangement pour chaque personne, “un sanctuaire”. Réfléchissez à la fréquence d’utilisation des objets ( ceux dont vous vous servez au quotidien et les autres) et pensez davantage à où vous allez ranger vos affaires plutôt qu’à savoir d’où vous allez les sortir et pour cela interrogez-vous sur votre ressenti. Oubliez le plan de circulation dans la maison qui vous a été inconsciemment été dicté par la position des objets alors que vous n’aviez rien rangé.

 

Comment ranger?

Evitez les piles. Préférez un rangement vertical. Imaginez l’état des objets, papiers et vêtements situés au plus bas de la pile…en avez-vous ne serait-ce que le souvenir?

Simplifiez les éléments de rangement au plus simple qui est aussi le plus fonctionnel (étagères, tiroir, boîtes…)

Les boîtes les plus fonctionnelles sont incontestablement les boîtes à chaussures qui répondent à de multiples critères: taille, matériau, durabilité, facilité d’utilisation, attrait avec des possibilités d’utilisation infinies ( Libre à vous de les décorer.)

Mettez des sacs …dans des sacs et par matières. Vous les retrouverez plus facilement et pour des sacs à main, cela permettra d’en conserver la forme. Videz votre sac tous les jours. Un sac plein c’est comme un estomac plein qui ne se vide  jamais alors qu’il mérite de se reposer et que, selon votre journée, vous y aurez déposé des tickets, stylos, pièces, chewing-gums…que vous n’utiliserez pas forcément le lendemain.

Le rangement du placard.

Dans un placard, l’endroit le plus difficile d’accès abritera les objets hors saison ( décoration de Noël). Disposez la literie sur l’étagère supérieure du placard. Les vêtements quotidiens doivent être exposés à votre vue. Considérez un placard comme une petite pièce.

Laissez la baignoire et l’évier de la cuisine dégagé. Tout produit sur le bord de la baignoire  ou de l’évier doit être séché ( savon, éponge qui peuvent être suspendu à un fil à linge…) et mis dans un placard. Il en va de même pour les accessoires les plus fréquemment utilisés dans la cuisine qui sont souvent à proximité des cuisinières et exposés à des projection de graisse. Les placards seront plus efficaces.

Le temps est maintenant venu de décorer votre espace privé.

Utilisez poster, photos et même objets perso pour décorer vos espaces de rangement. Evitez de garder les étiquettes et emballages des vêtements neufs. L’étiquette garde à votre vêtement un statut sacré et inconsciemment nous risquons de ne pas l’utiliser sauf si nous l’intégrons à nos vêtement en le débarrassant  de son étiquette. Vous n’utiliserez pas tout et certains articles au lieu de vieillir sur les étagères du commerçant vieilliront sur vos étagères.

 

Attention aux informations écrites qui trainent. qui traînent (publicité, livres non rangés, affichage) qui sont des informations  que notre cerveau va devoir inconsciemment traiter. Pensez à remercier les  objets pour ce qu’ils vous apportent. Dire à son pull “Merci de me donner chaud”. Marie Kondo raconte page 184 comment, alors qu’elle venait de changer de portable, elle a envoyé un S.M.S. à son ancien portable pour le remercier pour ses services et comment celui-ci s’est arrêté ensuite définitivement comme s’il avait achevé sa mission.

rangement_maison

Chapitre 5: La magie du rangement: transformer votre vie de façon spectaculaire.

“C’est en rangeant ma maison que j’ai découvert ce que je voulait vraiment faire de ma vie.” est une conclusion souvent entendue au terme d’un coaching. A la suite de coaching de rangement, ont eu lieu des créations d’entreprises, des changement de vie, des engagements dans les associations.

 

Les témoignages de clientèle sont nombreux tant par rapport à la quantité jetée  ( 200 sacs) que par rapport au bouleversement consécutif à celui-ci. Sur le plan psychologique l’un des premiers effets est l’augmentation de la confiance en soi qui commence par la confiance que l’on accorde à son environnement. Identifier  un attachement au passé et une anxiété pour l’avenir comme deux freins qui nous empêchent de jeter peuvent quelquefois être difficiles car ils nous confrontent à nos imperfections et à des choix difficiles. Néanmoins, s’interroger sur l’émotion que nous procure chaque objet est aujourd’hui une solution que la raison ne peut identifier.

 

Apprendre à faire sans

A chaque intervention, la quantité jetée est imposante. La diminution du nombre de biens peut susciter une réaction d’inquiétude. Celle-ci est pourtant toujours la même. Jamais de regret et toujours un soulagement. Que faire si un objet finalement utile, a été jeté? Tout d’abord économiser de l’énergie en se rendant compte plus vite de son absence. Ensuite se mettre en mode pro-actif et chercher une solution. Bref agir et non pas subir le stress du manque. Autre point positif: jeter aide à décider.

 

Un grand respect pour la maison

Marie Kondo fait référence à sa culture shintoïste pour expliquer le rituel de salut qu’elle effectue à chaque entrée dans une maison. Elle explique aussi le fait qu’elle est toujours bien habillée lorsqu’elle range, une autre forme de respect qu’elle porte à la maison. Elle insiste sur le remerciement que nous pouvons adresser à notre propre maison. Bref rendons notre maison heureuse en la rangeant.

Traitez vos objets avec soin car ils veulent vous être utiles. Remerciez les objets dont vous vous êtes servis pour le bonheur et les services qu’ils vous ont donnés.

 

Un endroit rangé influe sur votre physique

Souvent à la suite de coaching, certaines personnes ont perdu du poids, d’autres ont retrouvé un regard plus brillant. L’air de la maison est devenu de meilleur qualité, ce qui est bon pour la peau. Beaucoup reprennent une activité physique, diminuent leurs besoins matériels.

Bref , être entouré de sources de joie rend heureux

 

Pour conclure:

Votre vraie vie commence après avoir rangé votre maison. Lire la méthode Kon Mari, c’est déjà prendre consciemment l’envie de mettre de l’ordre dans sa maison et dans sa vie. Les êtres humains ne sont pas capables de chérir un nombre illimité de choses alors il est préférable de se consacrer une bonne fois pour  toutes à un très gros rangement pour en apprécier des bénéfices immédiats et à long terme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager l'article.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Fermer le menu